Non classé

Rio de Janeiro Cidade Maravilhosa!

Nous voila arrivés à Rio de Janeiro avec mon ami Arthur. Il est 3h du matin et le bus nous  laisse à la gare routière… Un conseil, ne faites pas comme nous! Arrivez de jour, c’est bien moins glauque!

L’ambiance est un mix entre chauffeurs de taxi attendant le client et drogués du coin… Nous nous dirigeons vers le premier groupe qui nous semble plus accueillant et nous embarquons direction notre auberge de jeunesse.  Nous arrivons en pleine nuit à l’entrée de la Favela de Santa Teresa et le taxi nous laisse devant l’entrée.

Centre de Rio

Centre de Rio

La porte est fermée, des fils de barbelés entourent les murs… Nous sonnons …rien! Personne ne répond! Le taximan est resté avec nous, il nous dit qu’il préfère ne pas nous laisser ici seuls car il y a eu des touristes agressés la nuit d’avant… Rassurant! XD

Finalement c’est quand nous nous décidons à escalader le mur que quelqu’un nous ouvre la porte! Enfin, nous avons l’accès pour entrer et alors nous remercions notre taxi pour sa patience. Nous suivons le jeune, qui nous a libérés de la rue, jusqu’à l’étage. Notre réservation effectuée depuis Iguaçu n’a pas été prise en compte! Nous ne pourrons dormir dans un lit que pour les deux prochaines nuits. Néanmoins comme la plupart des brésiliens notre interlocuteur nous laisse dormir sur la terrasse.

C’est ainsi que nous passons notre première nuit carioca en extérieur (épreuve très supportable puisqu’il fait plus d’une vingtaine degrés et nous sommes dans des sofas à coté de la piscine et la vue sur Rio qui s’éveille est magnifique!)

Nous prenons notre petit déjeuner et faisons rapidement l’inventaire des lieux à visiter sur la ville. Nous passerons 2 nuits à Santa Teresa puis 2 à Botafogo.

Escalier Selaron

Escalier Selaron

Nous passons notre première journée à marcher car appréciant mal les distances de notre carte nous pensons le Christ Rédempteur, figure emblématique de la ville, plus proche de l’auberge! Mais ce sont des heures et des kilomètres que nous avalons avant d’arriver au Corcovado. C’est un monument qui est à voir  absolument au moins une fois dans sa vie! La Statue en elle-même est imposante et finement  travaillée, mais c’est surtout la vue qui impressionne! On peut tout voir depuis là haut! Les plages, les parcs, les habitations, l’hippodrome, le pain de sucre…

Attention toutefois à prévoir nourriture et boissons en quantité car les prix au sommet sont plus qu’excessifs! Pour le retour la fatigue nous gagne et nous prenons un bus qui nous laisse devant l’auberge. Nous ressortons en fin d’après-midi pour faire un tour dans le centre ville.
Nous partons les poches vides juste de quoi boire un verre, non pas par cliché mais par réel danger. Rio n’est pas une ville comme les autres. D’ailleurs à
notre retour nous apprenons que 2 françaises qui étaient également dans l’auberge et sorties juste après nous se sont faites agresser. Vols de portefeuilles et camera sous la menace d’un couteau sous la gorge.

Depuis le Pain de Sucre

Depuis le Pain de Sucre

Depuis le Christ Redempteur "Corcovado"

Depuis le Christ Redempteur "Corcovado"

Après notre nuit passée dans une chambre dortoir nous prenons la route du centre dès le lendemain matin. Nous y allons à pieds pour visiter la ville, et nous rendons jusqu’à notre seconde auberge de jeunesse dans la cité Carioca. Nous y laissons nos sacs et décidons d’aller voir s’il est possible d’acheter des places pour voir un match de football au Maracana!
Après avoir pris le métro (qui au contraire de celui de Buenos Aires est excellent! Climatisation, modernité, espace…) nous arrivons au stade. Nous voyons une longue queue qui s’est formée et nous nous y ajoutons louant la ferveur du football dans le pays! Mais au bout de quelque temps nous déchantons. La
ferveur que nous pensions être footballistique n’était  en fait celle des plus démunis attendant après l’ouverture de la soupe populaire…

Après cette étourderie nous nous mettons en quête de trouver des billet à  d’autres entrées du stade mais toutes semblent closes. On nous renseigne cependant que pour trouver des billets il faut passer par la boutique d’un des clubs ou attendre les jours d’ouverture. Trop compliqué pour notre petit séjour dans la ville, nous abandonnons l’idée!

Nous rentrons à l’auberge, en profitant du chemin pour
trouver un appareil photo jetable car le nôtre a rendu l’âme lors d’une chute
dans les escaliers Selaron (ceux fait de mosaïque…)

Rio de Janeiro Cidade Maravilhosa! 150079_1705115589614_1561146_n-300x225

Après une bonne nuit nous partons pour une ballade à vélo dans Rio. La ville met énormément en avant le sport! Il y a un réel culte du corps dans la ville que cela soit les femmes en mini bikinis ou les hommes protéinés! Il y a de nombreux espaces de musculations en extérieur, des kilomètres de pistes cyclables que nous empruntons pour visiter la ville en longeant les plages de Botafogo (l’eau y est huileuse..), Copacabana (bondée de touristes mais magnifique) et celle de Leblon magnifique et très fréquentée par les jeunes, ce qui en fait un endroit parfait pour se faire des ami(e)s.

Attention cependant en vélo, non pas à des agressions possibles mais aux coups de soleil! Il fait rarement très chaud à Rio car il y a l’humidité de l’Océan mais c’est ainsi qu’on se grille sans s’en rendre compte!

Nous terminons notre matinée et après midi nous reprenons les vélos pour nous rendre au pain de Sucre. Nous empruntons le téléphérique pour nous y rendre et profitons une fois là haut de la vue panoramique ainsi  du mini parc très reposant.

77171_1705114709592_1787092_n-300x225

Nouvelle nuit à l’auberge et départ le lendemain pour les îles angra dos reis ilha grande! Archipel paradisiaque où l’on aimerait bien que le temps s’arrête!

Bonne journée à tous!

Sydou

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Vicenterresainte2013 |
buy facebook like |
Kaytinkorea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lespyauxus
| Runfreefitness7469
| Rogerdodds287